VIVRE HEUREUX


Quelque soit notre situation, vivre dans la société actuelle est enrichissant mais tout de même très pressurisant. Nous courons à droite et à gauche pour assurer auprès de notre famille, nos amis, nos collègues, nos clients… et la tendance nous pousse même désormais à nous tourner vers les inconnus pour participer à un monde meilleur en incarnant la bienveillance.

Mais quand prenons-nous le temps pour nous ?

Nous parlons bien de NOTRE vie et pourtant nous n’y trouvons plus notre place. Il est temps de faire des choix et de se reconnecter à qui l’on est et ce que l’on veut dans cette vie !



Pourquoi certains ne sont pas heureux?

On ne peut pas dire que notre culture occidentale valorise vraiment l’introspection et le temps pour soi...

Au contraire, actuellement, nous sommes bien vus :
  • si nous assurons notre rôle de parents en étant totalement dédié à nos enfants (pas de week-ends juste en amoureux, cela ne se fait pas apparemment)
  • si nous nous construisons une belle carrière et sommes prêts à travailler beaucoup pour cela,
  • si nous sommes un ami actif et joyeux, avec qui l’on s’amuse et qui est toujours là quand on a besoin de lui,
  • si nous répondons à toutes les attentes de notre conjoint, quitte à changer personnellement si cela est nécessaire à son bonheur,
  • si nous prenons en plus du temps pour faire un peu de bénévolat !

Un brin de logique pour mieux comprendre :

Le fait à l’origine de ces comportements : nous avons besoin de reconnaissance (ce qui est naturel).
Le problème : nous la recherchons à l’extérieur de nous (amis, famille, collègues, clients, inconnus…).
La raison qui en fait un problème : nous n’avons aucun contrôle sur les pensées et motivations des autres. Même si notre comportement avec eux mériterait en toute objectivité qu’ils nous reconnaissent certaines qualités, ils sont comme nous, concentrés sur eux-mêmes à obtenir de la reconnaissance de leur côté. On comprend bien vite que l’on aura pas ce que l’on veut…

… encaissons le coup 30 secondes…

Il y a cependant une solution ! prônée depuis la nuit des temps par un grand nombre de peuples premiers et de philosophies anciennes : rechercher la reconnaissance à l’intérieur de soi.

Comment s’apporter soi-même la reconnaissance ?

L’avantage de nous reconnaître nous-mêmes, c’est que nous maîtrisons totalement le procédé ! Comme cela ne dépend que de nos pensées et motivations, il suffit d’en prendre le contrôle et le tour est joué. Evidemment, ce n’est pas aussi simple et rapide que cela. Il y a trois phases dans ce processus.

La première est de se tourner vers son propre ressenti et de commencer à s’évaluer soi-même avant de s’intéresser à ce qu’en pensent les autres.

Ex : Vous ne parvenez pas à maîtriser parfaitement l’art de l’éducation des enfants, vos bambins vous énervent et se comportent parfois mal, mais vous ressentez tout de même au fond de vous que vous faîtes de votre mieux et que vous les aimer. C’est cela se reconnaître. Accorder de l’attention à votre évaluation plutôt qu’à celle des autres (qui dans ce cas précis sera certainement dévalorisante n’est-ce pas ?).

La deuxième phase consiste à s’accepter totalement. A force de nous reconnaître quotidiennement, nous prenons conscience des belles choses dont nous sommes capables et de la noblesse de nos intentions. Il est important à ce stade de l’accepter tel que c’est, comme des faits. Il ne s’agit pas de s’en vanter (pour retomber dans le piège de la reconnaissance par l’extérieur) mais juste de l’assumer envers soi ET envers les autres. En revanche, le même effort doit être fait concernant nos faiblesses. En prendre conscience et les accepter, sans honte. Quitte à s’en servir pour évoluer. Mais les accepter au moment où vous en prenez conscience. Le temps du changement viendra bien assez vite si vous le souhaitez.

La dernière phase, au regard de cette prise de conscience, consiste à faire des choix conscients. Redéfinir nos priorités personnelles, celles qui concernent notre vie, notre ressenti, nos pensées et nos actions du quotidien. Nul besoin de claquer la porte violemment pour changer de vie. Simplement (parfois) arrêter certains comportements, en tester de nouveaux plus satisfaisants, sans se soucier du « qu’en-dira-t-on ». Et enfin, décider de notre vie ! décider des émotions que l’on veut vivre chaque jour et des personnes et événements qui nous le permettront !

A quoi peut-on s’attendre en faisant cela ?

Pas besoin de faire de grands dessins pour anticiper et en apprécier d’avance les promesses :

  • nous passons d’une vie dont notre satisfaction dépend de la réaction des autres à une vie dont nous devenons le seul évaluateur,
  • nous passons d’une vie choisie pour paraître normale, dans l’air du temps, raccord avec le fonctionnement de la société à une vie dont chaque moment est créé ou accepter sur la base de notre volonté, de nos intentions, de nos intérêts, de notre façon de voir les choses,
  • nous passons d’une vie en partie subie à une vie choisie !

Ça n’est pas négligeable n’est-ce pas ?

Et concrètement maintenant ?

Concrètement vous avez deux possibilités :

  • vous y entraîner seul(e), possiblement accompagné de votre entourage. Vous allez à la pêche aux informations sur le sujet (livres, vidéos, articles, stages…) et emboîtez le pas sur le chemin de votre nouvelle vie avec patience mais persévérance,
  • vous faire accompagner d’un professionnel dont l’expertise concerne justement les mécanismes de découverte de soi, de reconnexion à soi, de compréhension de soi et de prise de décision.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de s’y prendre. Cela ne dépend que de votre besoin, aujourd’hui.

Si à ce stade, vous vous posez beaucoup de questions sur la manière qu'a un coach professionnel d'amener son client à s’assumer totalement et à décider de sa vie, envoyez-moi vos questions par mail ou prenez contact directement par téléphone.

L’intérêt de passer par un coach professionnel certifié, c’est que le processus est rapide, limité dans le temps et durable (donc très efficace) ! Quelques séances suffisent généralement à vous faire évoluer.