Nouvelle

17
Mai
 

Exprimer qui je suis pour être heureux

Le 17/05/2019 à 16h15

Nouveau support d'expression - les podcasts

Retranscription du Podcast #1 : Exprimer qui je suis pour être heureux (disponible sur Soundcloud)

Vous l’aurez compris, j’inaugure un nouveau support d’expression et de partage, car moi aussi, j’expérimente, je m’expérimente en fait. Je cherche à savoir ce qui est le plus adapté à mon fonctionnement, à mon organisation, à mon message etc… j’ai testé la vidéo, que je n’abandonne pas totalement, j’ai testé les articles en ligne longs et courts, les citations et j’en passe. A chaque expérimentation, j’en comprends davantage sur moi-même et sur ce qui me convient.
C’est exactement la même démarche que je vous pousse à entreprendre pour vous-même, à votre niveau, sur vos sujets d’évolution. Pourquoi ? et bien parce que comme je le dis en introduction, votre bonheur dépend essentiellement de votre capacité à vous expérimenter dans votre manière d’extérioriser ce que vous avez à l’intérieur de vous. Par vos paroles, vos gestes, vos comportements, vos actions, vos projets, vos réactions, votre travail, vos relations etc… une personne est heureuse lorsqu’elle peut se faire confiance dans sa capacité et son courage à matérialiser ce qu’elle ressent à tout moment.

Bonheur = alignement intérieur et extérieur

Les personnes qui se ressentent alignées avec elles-mêmes sont simplement des personnes qui appliquent ce principe. Les personnes qui ont très peur de la mort, c’est aussi lié au fait qu’elles ressentent n’avoir été jusque là pas capables d’aligner leur monde extérieur avec leur monde intérieur. En gros, leur vie ne ressemble pas à ce à quoi elles aspiraient. Et inconsciemment, on sait tous qu’on a une marge de manœuvre beaucoup plus importante qu’on ne voudrait le croire ! ne serait-ce qu’auprès de mes clients en coachings, je suis témoin de ce genre de changements même dans des cas où il y a de nombreuses contraintes à prendre en compte (un prêt immobilier conséquent, des enfants à charge en tant que parent isolé, des maladies invalidantes et j’en passe). En fait mes clients, au travers de leurs changements, m’ont confirmé que lorsqu’on veut vraiment, on peut vraiment (pour vous dire, certains de mes clients gagne à peine le SMIC et trouve la volonté de venir et de changer pour eux-mêmes). Mais oui, lorsqu’on veut vraiment et qu’on y arrive pas, c’est qu’il y a un blocage psychologique à faire sauter. On verra ça dans un prochain podcast sur les blocages ou mécanismes inconscients.

Pour en revenir à la peur de la mort, si vous faîtes partie de celles et ceux qui justement seraient bourrés de regrets s’ils venaient à décéder demain, c’est peut-être qu’au fond de vous, vous êtes frustrés de ne pas arriver à vivre en cohérence avec ce que vous avez au fond de vous.

Je vous laisse quelques secondes pour digérer l’information…

Peut-être que vous sentez ne pas pratiquer l’activité professionnelle adaptée à qui vous êtes aujourd’hui, ou que la nature de votre relation conjugale n’est pas celle que vous espériez, ou que la manière dont vous traitez les autres ou votre corps ne vous rend pas fiers… mais ça peut aussi concerner votre estime de vous-même ou votre respect de l’environnement… quelque soit le sujet.

Que l’on cherche à comprendre le but de la vie selon la vision des personnes clairvoyantes ou des personnes en connexion avec des énergies subtiles, selon les préceptes et instructions des grands sages des différentes religions ou traditions spirituelles, ou selon l’analyse purement factuelle de la Sociologie, on retombera systématiquement sur cette notion d’Expression de soi.

Le but de la vie

L’Homme, sur Terre, n’a qu’une seule motivation derrière tous ses choix : Exprimer ce qu’il ressent être à l’intérieur de lui-même, sur les différents terrains d’expression que sont le travail, le couple, la famille, les amis, les hobbies, les projets etc…

Si ce sujet du but de la vie vous questionne, écoutez donc ce que nous dit Franck Lopvet ou le sage indien Sadhguru sur Youtube. Il n’y a rien à réaliser, atteindre, comprendre pour réussir sa vie. Nous n’avons même pas à comprendre ce que le but de la vie est pour réussir sa vie. Car vivre, donc exprimer ce que l’on est au quotidien, plus ou moins en cohérence avec soi-même, c’est le but. Alors j’anticipe une réflexion : oui mais il y a une différence entre quelqu’un qui s’exprime de manière alignée et quelqu’un de totalement à côté de son potentiel. Oui, il y en a une : le confort et la satisfaction personnelle du voyage sur Terre. C’est l’individu qui vit frustré ou malheureux de ne pas parvenir ou oser vivre sa vie comme il la ressent. Mais aux yeux de la Vie, de l’Univers, de Dieu, de l’Evolution, quelque soit le terme que vous y mettez, c’est ok. Chaque individu fait ce qu’il a à faire : exprimer quelque de chose de lui à chaque instant de vie. Quelque chose de son potentiel (positif ou négatif), mais quelque chose. Ce quelque chose prend une forme à chaque instant. Et c’est juste que ce qu’il exprime à chaque instant est plus ou moins aligné avec la version la plus belle qu’il se fait de lui-même. Plus c’est aligné, plus le voyage est agréable. Plus c’est décalé, plus c’est désagréable. Dans les deux cas, l’individu à vécu sa vie.

Pour les personnes qui voudraient approfondir le sujet, lisez donc Conversation avec Dieu, une série d’ouvrages écrits ou plutôt transmis par Neale Donald Walsch, suite à ce qu’il appelle une connexion avec le Divin (sans aucune appartenance à une quelconque religion), sur une période plusieurs années. Attention spoiler ! le message principal qu’il nous délivre est qu’aux yeux de Dieu, de la Source, de la Vie, appelez cette force créatrice comme vous le voulez, tout ce qui compte pour cette énergie c’est de s’incarner dans des corps physiques pour expérimenter, vivre tout le potentiel (positifs comme négatifs) de l’être humain. Juste pour ressentir ce que cela fait. De la même manière que vous appréciez une situation confortable dans votre vie parce que vous avez déjà expérimenté l’inverse.

Je ne vais approfondir le sujet ici, mais en fonction de vos commentaires et votre intérêt, je pourrais apporter des explications plus concrètes sur ce point dans un prochain podcast.

En dehors du caractère religieux ou spirituel, cette notion d’expression de soi est primordiale à comprendre si vous voulez vivre consciemment votre vie en alignement avec la version la plus belle que vous imaginez de vous.
C’est pourquoi j’accompagne toujours en coaching mes clients au travers de ce principe, quelque soit la demande initiale, qu’elle concerne le terrain professionnel ou personnel. Car tout ce que l’on recherche, c’est de créer, vivre et observer que notre vie se rapproche au maximum de l’image idéale qu’on en a, et que pour ça, on se bouge, on sort de sa zone de confort, on s’implique et donc on se responsabilise.

Une seule chose à faire pour réussir sa vie

Alors la clé pour justement vivre au maximum en alignement, c’est de ressentir ! ou comme on l’entend souvent s’écouter. En gros, c’est accorder moins d’importance aux messages de notre tête et plus à nos ressentis intérieurs. Et d’accepter de suivre temporairement, pour tester quelques jours ou quelques semaines, une voie qui nous attire ou nous semble juste, à un moment T de sa vie : un nouveau travail, un nouveau sport, un nouvel art, une nouvelle manière de parler aux autres, une nouvelle habitude alimentaire, de nouveaux engagements écologiques… Toutes ces expérimentations qui vous feront sortir de votre zone de confort seront inévitablement désagréables dans une certaine mesure : c’est le propre de la zone d’inconfort ! mais si c’est aligné avec ce qui vous attire, vous semble juste à tester, alors ça vous apportera des points en plus sur l’échelle de l’épanouissement.

Comment s’écouter davantage ? ne cherchez pas de techniques sur internet, il suffit d’accepter de prendre le temps de vous entraîner au quotidien à ressentir dans votre corps, à ressentir vos intuitions, à être attentif à vos douleurs et aux messages qu’elles veulent vous faire passer, à vos envies et aux messages qu’elles veulent vous transmettre. Nous avons tous cette capacité, plus ou moins développé. Mais si vous ne commencez pas à la tester, vous ne la musclerez pas. Et rien d’exceptionnel à entendre encore une fois que les activités centrées sur le corps et son attention comme la méditation et le yoga sont un must pour s’y exercer. Là aussi, je prévois certainement un podcast sur le sujet.

J’espère que ces explications et la série de podcasts qui suivra vous permettront, chaque jour un peu plus, d’oser justement vous expérimenter au travers de nouveaux projets, de nouveaux comportements ou d’un nouvel état d’esprit !

Merci de m’avoir écouté, au travers de vous j’existe et je deviens qui je veux être !