Nouvelle

04
Oct.

Vous êtes programmé(e) à agir comme vous le faîtes

Le 04/10/2019 à 17h29 par Thomas FRITSCH



Notre éducation, l'observation des comportements de nos éducateurs (famille le plus souvent) et l'écoute de leurs paroles ont participé à construire votre... PROGRAMME COMPORTEMENTAL INCONSCIENT! Un peu comme dans la Matrice mais sans les frères (sœurs ?) Wachowski. Découvrons ensemble de quoi est fait ce programme et comment il s’exprime au travers de vos comportements…

Comment fonctionne l’apprentissage ? vous vous y êtes déjà intéressé(e) ?

Il y a plusieurs mécanismes complexes en jeu et ce n’est pas le propos ici d’en transmettre les détails. En voici déjà trois pour votre bonne compréhension de la suite :

  • Une information s’imprime plus rapidement lorsque la personne est jeune
Ex : il est plus facile à un enfant de changer un comportement ou d’acquérir de nouvelles valeurs qu’une personne âgée à qui il va falloir énormément d’efforts pour imprimer la nouvelle information et changer sa structure de valeurs intérieures. On a tous eu un parent incapable de faire un clic-droit correctement lorsque les ordinateurs se sont popularisés!
  • Une information s’imprime au travers de la répétition (cela fonctionne aussi avec les gestes, les ressentis…)
Ex : si vous avez entendu quotidiennement dans votre enfance que le travail n’était pas drôle mais qu’il fallait bosser pour remplir le frigo, cette information s’est enregistrée comme une vérité. Toute information qui s’ancre devient une réalité pour la personne. Cela explique l’acharnement de certain(e)s à penser qu’un Iphone 13 leur apportera le respect de leurs amis (qu’ils essayent encore…).
  • Une information s’imprime au travers de l’intensité du message.
Ex : on garde des leçons de vie suite à certains événements intensément douloureux ou agréables. Faîtes un accident de voiture impliquant un tracteur et un chihuahua (tout peut arriver vous savez) et vous en conserverez une information reliant le danger aux tracteurs et aux chihuahuas. Quand vous vous retrouverez en présence d’un des deux, vous vous sentirez en danger (et ça ne vous aidera pas non plus à obtenir le respect de vos amis malheureusement).
Vous comprenez donc aisément que si vous avez entendu ou observé, ou si vous avez vécu des événements qui ont imprimé dans votre cerveau la nécessité : d’être fort, gentil, parfait, rapide ou méritant, naturellement vous vous comporterez durant votre vie de manière à honorer ces messages.




C’est ce que l’on appelle des « messages contraignants ».

N’arrêtez pas la lecture en si bon chemin, car ces messages sont une des clés de votre épanouissement futur ! à bon entendeur…


Les voici plus en détails (texte emprunté à Ithaque Coaching que je crédite pour m’éviter de réinventer la poudre) :

« Sois fort »

Hérité de discours du type “il faut être courageux”, “un grand garçon ne pleure pas”, “ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts” etc.
  • Difficultés: Le sois fort évite de montrer ses émotions, pense qu’il doit se débrouiller seul, toute autre façon de faire serait un aveu de faiblesse. Il a tendance à être rigide et intolérant et méprisant envers ceux qu’il considère comme des faibles.
  • Bénéfices: résistant à la pression et doué pour trouver des solutions ou gérer des situations de crise.

« Sois parfait »


Hérité de discours du type: “tu peux mieux faire”, “c’est pas mal mais j’attendais mieux de toi”
  • Difficultés: Le sois parfait est perfectionniste, insatisfait et exigeant, il craint le jugement et le manque de contrôle.
  • Bénéfices: travailleur, capable de nombreux accomplissements, produit un boulot d’excellente qualité.

« Fais plaisir »
Hérité de discours type “fais plaisir à ta mère”, “tu me fais de la peine”, “ne sois pas égoîste”, “sois gentil, je suis fatigué” etc.
  • Difficultés: Le fais plaisir craint de décevoir, il se laisse envahir par les autres, recherche l’approbation, ne sait pas dire non. Il est susceptible et se sent facilement victime de son dévouement.
  • Bénéfices: de bonne compagnie, empathique et altruiste.

« Dépêche-toi »

Hérité de discours type “arrête de traîner”, “tu es trop lent” etc.
  • Difficultés: agité et impatient, le dépêche-toi se met beaucoup de pression pour en faire toujours plus. Il s’ennuie facilement et préfère la rapidité à la qualité. Prend en charge plus que ce qu’il peut faire.
  • Bénéfices: peut honorer des délais très courts, se met en mouvement rapidemment, réactif.

« Fais des efforts »

Hérité de discours du type “donne-toi un peu de mal”, “à vaincre sans effort on triomphe sans gloire” etc.
  • Difficultés: Le fait des efforts pense que toute réussite valable passe par des tâches pénibles. Il a tendance à compliquer les choses et à penser que les autres sont paresseux. Il est insatisfait et craint la critique.
  • Bénéfices: patient et persévérant, donne le meilleur de lui-même et est prêt à aider les autres.
[Merci Ithaque Coaching]


www.ithacoach.com


Ces messages participent grandement à la structure de notre personnage

Un personnage ? qu’est-ce que c’est que cette théorie loufoque ?!

Quelques rappels sont certainement nécessaires : il n’existe pas de « vrais VOUS », dont l’identité est figée ou serait à trouver, comprendre ou définir au travers de vos expériences de vie. Il n’y a que des expériences à générer par votre volonté consciente ou inconsciente.
Ex : vous n’avez pas à trouver si vous êtes une femme au grand cœur, avec un fort sens artistique, des capacités manuelles et un goût prononcé pour les déguisements de clown. Cette définition serait tout à fait variable d’une décennie à l’autre. Elle peut être vraie et vous sembler figée, actée pendant quelques années, mais elle sera challengée au fur et à mesure de votre évolution personnelle. Preuve en est, on n’est pas intéressée par les mêmes choses à 20, 30 ou 40 ans.
C’est parce que l’on ressent l’envie ou le besoin de faire quelque chose que cette expérience nous définit comme « quelqu’un qui fait ce genre de choses ». Mais si demain vous prenez conscience de vos motivations inconscientes, vous pouvez commencer à poser de nouvelles intentions d’actions qui correspondent davantage à ce que vous cherchez à expérimenter ou devenir dans le futur.
Ex : pour reprendre notre exemple d’avant. Cette femme aime les sports extrêmes pour des raisons qui la dépassent. Cette attirance est le résultat d’une « stratégie inconsciente ». A un moment de sa vie, son inconscient a enregistré un besoin intérieur, qui trouve sa source dans une blessure d’enfants ou dans les événements agréables de sa vie. Et cela s’est traduit par un « besoin », une attirance envers les sports extrêmes qui constituent une sorte de clé d’évolution intérieure. Pratiquer ce genre de sport permet de résoudre une équation qui se joue au niveau inconscient. Et quand cette équation sera résolue, la personne perdra de son intérêt pour cette pratique.

Ex 2 : je me comporte en victime depuis longtemps. Et d’ailleurs j’ai des preuves que j’en suis une car il m’arrive toujours plein de bricoles… puis un jour, à force de rencontres et d’ouverture d’esprit, je comprends que ce rôle ne me convient plus. Malgré les faits (ces fameuses bricoles qui me tombent dessus depuis toujours comme une sorte de malédiction), je décide d’ESSAYER de forcer le destin, d’en changer la direction. Je définis alors de nouvelles habitudes de pensées, de gestion émotionnelle et de comportements pour agir « comme quelqu’un qui ne se sent pas victime ». Au début, des bricoles m’arrivent toujours mais ma volonté et mon engagement dans mon nouveau rôle me permet de les appréhender différemment (elles ne me touchent plus autant qu’avant). Et bizarrement, à force de jouer ce nouveau rôle, le contexte de ma vie change, les bricoles disparaissent ou s’amenuisent fortement. Ça y est, force est de constater que je ne suis plus une victime !
Cet exemple illustre votre capacité à contrer les messages contraignants qui influencent vos pensées, émotions et comportements. Et donc à être qui vous voulez devenir.

Si vous prenez cette information comme un joli message sucré New-Age, lisez le protocole ci-dessous pour comprendre le caractère mécanique (et donc rationnel) du processus de changement d’un individu.


Alors, comment s’y prendre concrètement ?

  1. Définissez quels messages résonnent le plus fort en vous. Dans lesquels vous reconnaissez-vous le plus ?
  2. Décidez si la manière dont ils s’expriment dans votre vie (le résultat que l’on peut observer de cette influence, votre vie) vous convient. La vie que vous vivez correspond-elle à votre idéal ?
  3. Si vous souhaitez changer, posez fermement une intention de le faire. Pas juste comme ça, sur votre canapé, en pensée, tranquillou devant votre série. Non. Prenez vous deux minutes le lendemain et décidez intérieurement de vous engager à fonctionner autrement. Décidez de laisser votre vieux costume au placard et sélectionnez le nouveau !
  4. Demandez-vous ce que le nouveau personnage ferait au quotidien et faîtes pareil. Quelle seraient ses pensées, ses émotions et ses comportements ? et même si vous ne les contrôlerez pas (tout du moins, vos pensées et vos émotions), vous pourrez apprendre à ne pas leur donner de l’importance, à ne pas les nourrir par ces histoires sans fin qui s’auto-alimentent dans votre tête… à chaque fois que vous remarquerez que ce que vous Exprimez ne correspond pas au personnage que vous voulez jouer, stoppez le processus mental, émotionnel ou comportemental. Et faîtes ce qui vous semble le plus juste, à la place ! Faîtes le plusieurs fois ! pas juste une fois pour voir… procédez de la sorte au quotidien pendant plusieurs jours et semaines. Je vous garantie que vous vivrez du changement !

Beaucoup de chose dans votre vie dépend de votre volonté de les obtenir, expérimenter, créer... nous sommes tous soumis à la nécessité d'être audacieux(se)!

Voici trois tableaux récapitulatifs qui vous aideront à faire votre propre thérapie ;)