blog Voir tous les articles



04
Oct.

Vous êtes programmé(e) à agir comme vous le faîtes

Le 04/10/2019 à 17h29 par Thomas FRITSCH



Notre éducation, l'observation des comportements de nos éducateurs (famille le plus souvent) et l'écoute de leurs paroles ont participé à construire votre... PROGRAMME COMPORTEMENTAL INCONSCIENT! Un peu comme dans la Matrice mais sans les frères (sœurs ?) Wachowski. Découvrons ensemble de quoi est fait ce programme et comment il s’exprime au travers de vos comportements…

Comment fonctionne l’apprentissage ? vous vous y êtes déjà intéressé(e) ?

Il y a plusieurs mécanismes complexes en jeu et ce n’est pas le propos ici d’en transmettre les détails. En voici déjà trois pour votre bonne compréhension de la suite :

  • Une information s’imprime plus rapidement lorsque la personne est jeune
Ex : il est plus facile à un enfant de changer un comportement ou d’acquérir de nouvelles valeurs qu’une personne âgée à qui il va falloir énormément d’efforts pour imprimer la nouvelle information et changer sa structure de valeurs intérieures. On a tous eu un parent incapable de faire un clic-droit correctement lorsque les ordinateurs se sont popularisés!
  • Une information s’imprime au travers de la répétition (cela fonctionne aussi avec les gestes, les ressentis…)
Ex : si vous avez entendu quotidiennement dans votre enfance que le travail n’était pas drôle mais qu’il fallait bosser pour remplir le frigo, cette information s’est enregistrée comme une vérité. Toute information qui s’ancre devient une réalité pour la personne. Cela explique l’acharnement de certain(e)s à penser qu’un Iphone 13 leur apportera le respect de leurs amis (qu’ils essayent encore…).
  • Une information s’imprime au travers de l’intensité du message.
Ex : on garde des leçons de vie suite à certains événements intensément douloureux ou agréables. Faîtes un accident de voiture impliquant un tracteur et un chihuahua (tout peut arriver vous savez) et vous en conserverez une information reliant le danger aux tracteurs et aux chihuahuas. Quand vous vous retrouverez en présence d’un des deux, vous vous sentirez en danger (et ça ne vous aidera pas non plus à obtenir le respect de vos amis malheureusement).
Vous comprenez donc aisément que si vous avez entendu ou observé, ou si vous avez vécu des événements qui ont imprimé dans votre cerveau la nécessité : d’être fort, gentil, parfait, rapide ou méritant, naturellement vous vous comporterez durant votre vie de manière à honorer ces messages.




C’est ce que l’on appelle des « messages contraignants ».

N’arrêtez pas la lecture en si bon chemin, car ces messages sont une des clés de votre épanouissement futur ! à bon entendeur…


Les voici plus en détails (texte emprunté à Ithaque Coaching que je crédite pour m’éviter de réinventer la poudre) :

« Sois fort »

Hérité de discours du type “il faut être courageux”, “un grand garçon ne pleure pas”, “ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts” etc.
  • Difficultés: Le sois fort évite de montrer ses émotions, pense qu’il doit se débrouiller seul, toute autre façon de faire serait un aveu de faiblesse. Il a tendance à être rigide et intolérant et méprisant envers ceux qu’il considère comme des faibles.
  • Bénéfices: résistant à la pression et doué pour trouver des solutions ou gérer des situations de crise.

« Sois parfait »


Hérité de discours du type: “tu peux mieux faire”, “c’est pas mal mais j’attendais mieux de toi”
  • Difficultés: Le sois parfait est perfectionniste, insatisfait et exigeant, il craint le jugement et le manque de contrôle.
  • Bénéfices: travailleur, capable de nombreux accomplissements, produit un boulot d’excellente qualité.

« Fais plaisir »
Hérité de discours type “fais plaisir à ta mère”, “tu me fais de la peine”, “ne sois pas égoîste”, “sois gentil, je suis fatigué” etc.
  • Difficultés: Le fais plaisir craint de décevoir, il se laisse envahir par les autres, recherche l’approbation, ne sait pas dire non. Il est susceptible et se sent facilement victime de son dévouement.
  • Bénéfices: de bonne compagnie, empathique et altruiste.

« Dépêche-toi »

Hérité de discours type “arrête de traîner”, “tu es trop lent” etc.
  • Difficultés: agité et impatient, le dépêche-toi se met beaucoup de pression pour en faire toujours plus. Il s’ennuie facilement et préfère la rapidité à la qualité. Prend en charge plus que ce qu’il peut faire.
  • Bénéfices: peut honorer des délais très courts, se met en mouvement rapidemment, réactif.

« Fais des efforts »

Hérité de discours du type “donne-toi un peu de mal”, “à vaincre sans effort on triomphe sans gloire” etc.
  • Difficultés: Le fait des efforts pense que toute réussite valable passe par des tâches pénibles. Il a tendance à compliquer les choses et à penser que les autres sont paresseux. Il est insatisfait et craint la critique.
  • Bénéfices: patient et persévérant, donne le meilleur de lui-même et est prêt à aider les autres.
[Merci Ithaque Coaching]


www.ithacoach.com


Ces messages participent grandement à la structure de notre personnage

Un personnage ? qu’est-ce que c’est que cette théorie loufoque ?!

Quelques rappels sont certainement nécessaires : il n’existe pas de « vrais VOUS », dont l’identité est figée ou serait à trouver, comprendre ou définir au travers de vos expériences de vie. Il n’y a que des expériences à générer par votre volonté consciente ou inconsciente.
Ex : vous n’avez pas à trouver si vous êtes une femme au grand cœur, avec un fort sens artistique, des capacités manuelles et un goût prononcé pour les déguisements de clown. Cette définition serait tout à fait variable d’une décennie à l’autre. Elle peut être vraie et vous sembler figée, actée pendant quelques années, mais elle sera challengée au fur et à mesure de votre évolution personnelle. Preuve en est, on n’est pas intéressée par les mêmes choses à 20, 30 ou 40 ans.
C’est parce que l’on ressent l’envie ou le besoin de faire quelque chose que cette expérience nous définit comme « quelqu’un qui fait ce genre de choses ». Mais si demain vous prenez conscience de vos motivations inconscientes, vous pouvez commencer à poser de nouvelles intentions d’actions qui correspondent davantage à ce que vous cherchez à expérimenter ou devenir dans le futur.
Ex : pour reprendre notre exemple d’avant. Cette femme aime les sports extrêmes pour des raisons qui la dépassent. Cette attirance est le résultat d’une « stratégie inconsciente ». A un moment de sa vie, son inconscient a enregistré un besoin intérieur, qui trouve sa source dans une blessure d’enfants ou dans les événements agréables de sa vie. Et cela s’est traduit par un « besoin », une attirance envers les sports extrêmes qui constituent une sorte de clé d’évolution intérieure. Pratiquer ce genre de sport permet de résoudre une équation qui se joue au niveau inconscient. Et quand cette équation sera résolue, la personne perdra de son intérêt pour cette pratique.

Ex 2 : je me comporte en victime depuis longtemps. Et d’ailleurs j’ai des preuves que j’en suis une car il m’arrive toujours plein de bricoles… puis un jour, à force de rencontres et d’ouverture d’esprit, je comprends que ce rôle ne me convient plus. Malgré les faits (ces fameuses bricoles qui me tombent dessus depuis toujours comme une sorte de malédiction), je décide d’ESSAYER de forcer le destin, d’en changer la direction. Je définis alors de nouvelles habitudes de pensées, de gestion émotionnelle et de comportements pour agir « comme quelqu’un qui ne se sent pas victime ». Au début, des bricoles m’arrivent toujours mais ma volonté et mon engagement dans mon nouveau rôle me permet de les appréhender différemment (elles ne me touchent plus autant qu’avant). Et bizarrement, à force de jouer ce nouveau rôle, le contexte de ma vie change, les bricoles disparaissent ou s’amenuisent fortement. Ça y est, force est de constater que je ne suis plus une victime !
Cet exemple illustre votre capacité à contrer les messages contraignants qui influencent vos pensées, émotions et comportements. Et donc à être qui vous voulez devenir.

Si vous prenez cette information comme un joli message sucré New-Age, lisez le protocole ci-dessous pour comprendre le caractère mécanique (et donc rationnel) du processus de changement d’un individu.


Alors, comment s’y prendre concrètement ?

  1. Définissez quels messages résonnent le plus fort en vous. Dans lesquels vous reconnaissez-vous le plus ?
  2. Décidez si la manière dont ils s’expriment dans votre vie (le résultat que l’on peut observer de cette influence, votre vie) vous convient. La vie que vous vivez correspond-elle à votre idéal ?
  3. Si vous souhaitez changer, posez fermement une intention de le faire. Pas juste comme ça, sur votre canapé, en pensée, tranquillou devant votre série. Non. Prenez vous deux minutes le lendemain et décidez intérieurement de vous engager à fonctionner autrement. Décidez de laisser votre vieux costume au placard et sélectionnez le nouveau !
  4. Demandez-vous ce que le nouveau personnage ferait au quotidien et faîtes pareil. Quelle seraient ses pensées, ses émotions et ses comportements ? et même si vous ne les contrôlerez pas (tout du moins, vos pensées et vos émotions), vous pourrez apprendre à ne pas leur donner de l’importance, à ne pas les nourrir par ces histoires sans fin qui s’auto-alimentent dans votre tête… à chaque fois que vous remarquerez que ce que vous Exprimez ne correspond pas au personnage que vous voulez jouer, stoppez le processus mental, émotionnel ou comportemental. Et faîtes ce qui vous semble le plus juste, à la place ! Faîtes le plusieurs fois ! pas juste une fois pour voir… procédez de la sorte au quotidien pendant plusieurs jours et semaines. Je vous garantie que vous vivrez du changement !

Beaucoup de chose dans votre vie dépend de votre volonté de les obtenir, expérimenter, créer... nous sommes tous soumis à la nécessité d'être audacieux(se)!

Voici trois tableaux récapitulatifs qui vous aideront à faire votre propre thérapie ;)
                                                         
                                                                                     

                                                     




02
Oct.

C'est votre vie, accordez-vous de l'importance

Le 02/10/2019 à 17h59 par Thomas FRITSCH

VOUS NE SEREZ PAS HEUREUX AU TRAVAIL SI VOUS NE VOUS AUTORISEZ PAS A ÊTRE HEUREUX TOUT COURT!

Une grande partie des client(e)s qui viennent me voir pour s'épanouir au travail ont ce problème : ils ne s'accordent tout simplement pas assez d'importance pour s'autoriser à faire les choix qui les rendront heureux/se eux/elles!


Quand on est pas capable de s'octroyer un temps dans la semaine rien que pour soi, que l'on laisse toujours l'autre décider pour soi ou que l'on ne sait tout simplement pas ce qui nous fait vibrer... comment croyez-vous que cela se matérialise dans la sphère pro??

Réponse : par une incapacité de choisir une prochaine direction professionnelle ou de demander à sa hiérarchie des changements à haut potentiel d'épanouissement (changement d'affectation, de service, de poste, de responsabilité, de salaire...).

Qu'est-ce que je vous propose?

Souvent, pour commencer j'invite le/la client(e) à définir un acte symbolique, à poser une action qui lui fera PLAISIR à lui/elle seul(e) durant la semaine, juste pour le/la reconnecter à lui/elle-même!

Ex : mon client de ce matin s'est octroyé le droit de se gaver d'une bonne pizza et de lâcher son régime alimentaire le temps d'UN repas. Et tout ça pourquoi? juste pour se sentir vivant à nouveau! juste pour se reconnecter à son propre plaisir de vivre! Multipliez ces actions et décisions pour soi au quotidien et vous aurez une personne qui retrouve du pouvoir sur sa vie !
Attention : l'idée n'est pas de devenir irresponsable, mais JUSTE de décider que son propre plaisir est légitime !

Et cela, à terme, a le pouvoir de vous faire comprendre ce que vous voulez dans votre vie professionnelle! C'est une chaîne logique...

Moi personnellement, hier je suis allé à une initiation au Parkour (discipline sportive), ça me faisait envie depuis un an !
Et vous, qu'allez-vous faire pour vous cette semaine?

28
Août

Salon Moovijob : emploi, formation, carrière

Le 28/08/2019 à 10h26

Vendredi 6 septembre au Palais de la Musique et des Congrès à Strasbourg!


C'est LE rdv annuel pour toutes celles et ceux qui sont dans une période de transition professionnelle! Alors si vous voulez que la rentrée soit aussi une période de changement pour vous, allez y rencontrer :
- 2 coachs exclusifs! Yolande Geyer, coach en évolution professionnelle et moi-même pour du coaching/conseil sur place,
- des employeurs (et leurs offres d'emploi),
- des partenaires et structures d'aide,
- des organismes de formation...

On ressort toujours de ce genre de salons avec une info intéressante, une nouvelle piste ou une rencontre motivante !
Plus d'info : https://www.jds.fr/agenda/manifestations/moovijob-tour-alsace-48364_A?fbclid=IwAR1IJtlPKI8Rf1rsDozI4Ohfg_D22ROhVL_jyKWPkkZZkrn4FQWgiHEnFxs
ET https://www.facebook.com/events/657334294735575/

Parlez-en autour de vous, partagez le post !

17
Mai
 

Exprimer qui je suis pour être heureux

Le 17/05/2019 à 16h15

Nouveau support d'expression - les podcasts

Retranscription du Podcast #1 : Exprimer qui je suis pour être heureux (disponible sur Soundcloud)

Vous l’aurez compris, j’inaugure un nouveau support d’expression et de partage, car moi aussi, j’expérimente, je m’expérimente en fait. Je cherche à savoir ce qui est le plus adapté à mon fonctionnement, à mon organisation, à mon message etc… j’ai testé la vidéo, que je n’abandonne pas totalement, j’ai testé les articles en ligne longs et courts, les citations et j’en passe. A chaque expérimentation, j’en comprends davantage sur moi-même et sur ce qui me convient.
C’est exactement la même démarche que je vous pousse à entreprendre pour vous-même, à votre niveau, sur vos sujets d’évolution. Pourquoi ? et bien parce que comme je le dis en introduction, votre bonheur dépend essentiellement de votre capacité à vous expérimenter dans votre manière d’extérioriser ce que vous avez à l’intérieur de vous. Par vos paroles, vos gestes, vos comportements, vos actions, vos projets, vos réactions, votre travail, vos relations etc… une personne est heureuse lorsqu’elle peut se faire confiance dans sa capacité et son courage à matérialiser ce qu’elle ressent à tout moment.

Bonheur = alignement intérieur et extérieur

Les personnes qui se ressentent alignées avec elles-mêmes sont simplement des personnes qui appliquent ce principe. Les personnes qui ont très peur de la mort, c’est aussi lié au fait qu’elles ressentent n’avoir été jusque là pas capables d’aligner leur monde extérieur avec leur monde intérieur. En gros, leur vie ne ressemble pas à ce à quoi elles aspiraient. Et inconsciemment, on sait tous qu’on a une marge de manœuvre beaucoup plus importante qu’on ne voudrait le croire ! ne serait-ce qu’auprès de mes clients en coachings, je suis témoin de ce genre de changements même dans des cas où il y a de nombreuses contraintes à prendre en compte (un prêt immobilier conséquent, des enfants à charge en tant que parent isolé, des maladies invalidantes et j’en passe). En fait mes clients, au travers de leurs changements, m’ont confirmé que lorsqu’on veut vraiment, on peut vraiment (pour vous dire, certains de mes clients gagne à peine le SMIC et trouve la volonté de venir et de changer pour eux-mêmes). Mais oui, lorsqu’on veut vraiment et qu’on y arrive pas, c’est qu’il y a un blocage psychologique à faire sauter. On verra ça dans un prochain podcast sur les blocages ou mécanismes inconscients.

Pour en revenir à la peur de la mort, si vous faîtes partie de celles et ceux qui justement seraient bourrés de regrets s’ils venaient à décéder demain, c’est peut-être qu’au fond de vous, vous êtes frustrés de ne pas arriver à vivre en cohérence avec ce que vous avez au fond de vous.

Je vous laisse quelques secondes pour digérer l’information…

Peut-être que vous sentez ne pas pratiquer l’activité professionnelle adaptée à qui vous êtes aujourd’hui, ou que la nature de votre relation conjugale n’est pas celle que vous espériez, ou que la manière dont vous traitez les autres ou votre corps ne vous rend pas fiers… mais ça peut aussi concerner votre estime de vous-même ou votre respect de l’environnement… quelque soit le sujet.

Que l’on cherche à comprendre le but de la vie selon la vision des personnes clairvoyantes ou des personnes en connexion avec des énergies subtiles, selon les préceptes et instructions des grands sages des différentes religions ou traditions spirituelles, ou selon l’analyse purement factuelle de la Sociologie, on retombera systématiquement sur cette notion d’Expression de soi.

Le but de la vie

L’Homme, sur Terre, n’a qu’une seule motivation derrière tous ses choix : Exprimer ce qu’il ressent être à l’intérieur de lui-même, sur les différents terrains d’expression que sont le travail, le couple, la famille, les amis, les hobbies, les projets etc…

Si ce sujet du but de la vie vous questionne, écoutez donc ce que nous dit Franck Lopvet ou le sage indien Sadhguru sur Youtube. Il n’y a rien à réaliser, atteindre, comprendre pour réussir sa vie. Nous n’avons même pas à comprendre ce que le but de la vie est pour réussir sa vie. Car vivre, donc exprimer ce que l’on est au quotidien, plus ou moins en cohérence avec soi-même, c’est le but. Alors j’anticipe une réflexion : oui mais il y a une différence entre quelqu’un qui s’exprime de manière alignée et quelqu’un de totalement à côté de son potentiel. Oui, il y en a une : le confort et la satisfaction personnelle du voyage sur Terre. C’est l’individu qui vit frustré ou malheureux de ne pas parvenir ou oser vivre sa vie comme il la ressent. Mais aux yeux de la Vie, de l’Univers, de Dieu, de l’Evolution, quelque soit le terme que vous y mettez, c’est ok. Chaque individu fait ce qu’il a à faire : exprimer quelque de chose de lui à chaque instant de vie. Quelque chose de son potentiel (positif ou négatif), mais quelque chose. Ce quelque chose prend une forme à chaque instant. Et c’est juste que ce qu’il exprime à chaque instant est plus ou moins aligné avec la version la plus belle qu’il se fait de lui-même. Plus c’est aligné, plus le voyage est agréable. Plus c’est décalé, plus c’est désagréable. Dans les deux cas, l’individu à vécu sa vie.

Pour les personnes qui voudraient approfondir le sujet, lisez donc Conversation avec Dieu, une série d’ouvrages écrits ou plutôt transmis par Neale Donald Walsch, suite à ce qu’il appelle une connexion avec le Divin (sans aucune appartenance à une quelconque religion), sur une période plusieurs années. Attention spoiler ! le message principal qu’il nous délivre est qu’aux yeux de Dieu, de la Source, de la Vie, appelez cette force créatrice comme vous le voulez, tout ce qui compte pour cette énergie c’est de s’incarner dans des corps physiques pour expérimenter, vivre tout le potentiel (positifs comme négatifs) de l’être humain. Juste pour ressentir ce que cela fait. De la même manière que vous appréciez une situation confortable dans votre vie parce que vous avez déjà expérimenté l’inverse.

Je ne vais approfondir le sujet ici, mais en fonction de vos commentaires et votre intérêt, je pourrais apporter des explications plus concrètes sur ce point dans un prochain podcast.

En dehors du caractère religieux ou spirituel, cette notion d’expression de soi est primordiale à comprendre si vous voulez vivre consciemment votre vie en alignement avec la version la plus belle que vous imaginez de vous.
C’est pourquoi j’accompagne toujours en coaching mes clients au travers de ce principe, quelque soit la demande initiale, qu’elle concerne le terrain professionnel ou personnel. Car tout ce que l’on recherche, c’est de créer, vivre et observer que notre vie se rapproche au maximum de l’image idéale qu’on en a, et que pour ça, on se bouge, on sort de sa zone de confort, on s’implique et donc on se responsabilise.

Une seule chose à faire pour réussir sa vie

Alors la clé pour justement vivre au maximum en alignement, c’est de ressentir ! ou comme on l’entend souvent s’écouter. En gros, c’est accorder moins d’importance aux messages de notre tête et plus à nos ressentis intérieurs. Et d’accepter de suivre temporairement, pour tester quelques jours ou quelques semaines, une voie qui nous attire ou nous semble juste, à un moment T de sa vie : un nouveau travail, un nouveau sport, un nouvel art, une nouvelle manière de parler aux autres, une nouvelle habitude alimentaire, de nouveaux engagements écologiques… Toutes ces expérimentations qui vous feront sortir de votre zone de confort seront inévitablement désagréables dans une certaine mesure : c’est le propre de la zone d’inconfort ! mais si c’est aligné avec ce qui vous attire, vous semble juste à tester, alors ça vous apportera des points en plus sur l’échelle de l’épanouissement.

Comment s’écouter davantage ? ne cherchez pas de techniques sur internet, il suffit d’accepter de prendre le temps de vous entraîner au quotidien à ressentir dans votre corps, à ressentir vos intuitions, à être attentif à vos douleurs et aux messages qu’elles veulent vous faire passer, à vos envies et aux messages qu’elles veulent vous transmettre. Nous avons tous cette capacité, plus ou moins développé. Mais si vous ne commencez pas à la tester, vous ne la musclerez pas. Et rien d’exceptionnel à entendre encore une fois que les activités centrées sur le corps et son attention comme la méditation et le yoga sont un must pour s’y exercer. Là aussi, je prévois certainement un podcast sur le sujet.

J’espère que ces explications et la série de podcasts qui suivra vous permettront, chaque jour un peu plus, d’oser justement vous expérimenter au travers de nouveaux projets, de nouveaux comportements ou d’un nouvel état d’esprit !

Merci de m’avoir écouté, au travers de vous j’existe et je deviens qui je veux être !

 


24
Juil.

2 règles pour être heureux

Le 24/07/2018 à 18h39

Tu veux être heureux dans ta vie?

Si oui, il y a 2 sortes de questions à te poser :

  • qu'est-ce que j'ai envie de faire aujourd'hui? autrement dit : quel sujet j'aurai envie d'approfondir? quelle thématique j'aimerais davantage découvrir? dans quel domaine j'aimerais aujourd'hui évoluer?
  • qu'est-ce que j'ai envie de donner aux autres? autrement dit : avec qui j'ai envie de collaborer? qui j'ai envie d'aider? les problèmes de qui j'ai envie de résoudre? quel besoin des autres j'aimerais combler?

La nature fonctionne sur le principe de "simplicité"

En soi, trouver sa voie n'est pas si compliqué.

La difficulté réside principalement dans notre capacité à nous comprendre! et pour se comprendre, il faut d'abord le vouloir. Vouloir "observer" et "voir" son propre fonctionnement. Vouloir comprendre les sources de nos schémas destructeurs. Et lorsque l'on se comprend, on peut se changer ou s'accepter.

Si tu veux te faire ta place, t'y sentir bien et avancer de manière confiante dans la vie, commence par t'observer. Et bientôt tu sauras reconnaître tes besoins et tes envies. Et alors en les concrétisant, tu pourras prendre du plaisir à apporter un peu de toi aux autres.

Et si tout ça te semble être une montagne, rappelle-toi que le coaching existe !